HISTORIQUE KRAV MAGA IKMF LYON
COPYRIGHT © 2004 Krav Maga Lyon IKMF  | TOUS DROITS RÉSERVÉS
AccueilArticles krav maga lyongrades_Krav_maga_IKMF LYONPLANNING DES COURS KRAV MAGAsurvivre face au couteauLe Krav Maga rend il paranoïaque krav maga militaire civil lyonlegitime defenseNOTRE CLUBobjectif du krav magaAttentiondiplômes reconnus en franceStephane CONSTANTLivre krav maga pour enfants IMI LICHTENFIELDAVI MOYALEyal YANILOVEnseignement krav magaCours de Krav MagaGradesCours Privés Krav Maga LyonCours Collectifs de krav maga Entrainement krav magaun cours de krav-magaContactformulaire inscription
Logo7_1

06 24 73 49 32 - [email protected]

contact contact facebook insta tiktok
Historique :

Au début du xxeme siècle, la ville de Bratislava de l'Empire austro-hongrois abritait, comme de nombreuses villes dEurope de lEst, une importante communauté juive ashkénaze. Samuel Lichtenfeld était détective et instructeur en chef de la police départementale, devenu célèbre pour ses nombreuses affaires élucidées et son enseignement de la self-defense. Son fils, Imi Lichtenfeld, né à Budapest en 1910, sinspira des activités de son père. En compétitions, il remporta de nombreuses medailles en lutte, boxe et gymnastique.

Dans les années 1930, face à la montée du fascisme en Europe, et pendant la Seconde Guerre mondiale, Imi Lichtenfeld réunit autour de lui un groupe de jeunes athlètes dont la mission était de protéger la communauté juive locale.
Il a été confronté face à de nombreuses bagarres. Il réalise les limites entre les compétitions sportives et les « combats de rue ».

De par son action, il devint vite impopulaire auprès des autorités locales, et commença en 1940 un périple de deux ans qui le mena finalement en Palestine, après un passage dans les troupes britanniques. Il rejoignit alors la Haganah, formation para-militaire juive préfigurant la future armée israélienne. Il fit partie des troupes de choc, le Palmach. Les commandos du Palmah, considérés comme les unités d’élite de la Haganah, recevaient un entraînement de pointe appelé « Kapap » (acronyme pour « Krav Panim Panim », littéralement combat face à face). Le « Kapap » était un mélange d’entraînement physique rigoureux, d’entraînement au tir, à l’utilisation d’explosifs, aux communications radio ainsi qu’à la survie, aux premiers secours et aux langues étrangères. A ce moment, il n’y avait pas de mot unique ou de terme utilisé pour la self-défense : « Kapap » était un terme englobant la totalité du programme.
Avec la naissance de Tsahal, les unités d’élite continuèrent à s’entraîner selon ce programme et elles détenaient donc le monopole de l’entraînement aux arts martiaux. Mais en raison de la pression constante à laquelle les soldats israéliens sont soumis du fait de leur proximité avec l’ennemi, l’ensemble des soldats des unités régulières eurent besoin de formation à ce type de combat. Ceci mena à la création d’une méthode de combat pragmatique : le Krav Maga.

En quoi consiste le Krav Maga?

L’objectif est d’apprendre à se défendre en un minimum de temps de formation. Le Krav Maga est en perpétuelle évolution. La méthode devant être intégrée rapidement pour la formation des soldats, elle ne s’appuie pas sur des qualités physiques particulières et n’est donc pas réservée à des troupes d’élites. La simplicité est déterminante. Le Krav Maga est basé sur les réflexes et la rapidité d’action. En 1948, Imi Lichtenfeld, rejoint Tsahal en tant que chef-instructeur pour l'éducation physique et le combat au corps à corps. Son objectif est de développer une méthode simple, efficace et rapidement assimilable pour des jeunes civils. La contrainte doit répondre aux besoins urgents de l'armée israëlienne menacée directement par ses voisins. Les techniques enseignees sont nées d'une amelioration constante grâce aux retours dexpérience sur le champ de bataille, en combat urbain ou encore lors des nombreuses actions violentes antisemites.
Imi Lichtenfeld, est en retraite militaire en 1964. Il continue son enseignement mais au profit des civils israëliens. Il ouvre une école à Netanya.

Il crée officiellement le krav-maga (littéralement « combat rapproché » en hébreu).

L'enseignement repose sur des principes comme par exemple : utilisé le chemin le plus court, défense et contre-attaque simultanées, etc...
Imi Lichtenfeld et son équipe organisent et structurent progressivement leurs savoir faire et leur expérience pour pouvoir les enseigner.

1980 : début de l'internationalisation du krav-maga, auparavant circonscrit au seul État dIsraël. Imi Lichtenfeld, autorise ses disciples les plus doués à enseigner cette méthode à travers le monde, comme Avi Moyal et Eyal Yanilov.

1984 : Eli Avikzar et Eyal Yanilov vont aux États-Unis en tant pour representer la fédération de krav-maga puis y retourneront pour y donner leur premier entraînement au département de police de Los Angeles.

Le FBI, la DEA, les marines, le GIGN et les SAS utilisent cette methode moderne de combat au corps à corps auprès du grand public et de nombreux clubs s'ouvrent aux civils et prposent une façon différente de se defendre efficacement.



1998 : Décès du fondateur. Marque le début de dissensions au sein des instances dirigeantes. Peu avant sa disparition, Imi Lichtenfeld, affirmait encore que son vœu le plus cher était que « chaque enfant sache se défendre, élevé dans le respect dautrui »



Autres techniques de combat

En plus des techniques du Krav Maga, les méthodes de combat « Kapap » et « Lotar » comprennent des techniques de projections face à des terroristes, des techniques d’assassinat, l’étude des points vitaux et une nouvelle composante : l’entraînement sous pression, qui se réfère à un entraînement physique et psychologique visant à améliorer la résistance au stress du combat.
imi baton militaire krav maga ikmf lyon neyron brignais krav maga ikmf lyon brignais neyron
HISTORIQUE KRAV MAGA IKMF LYON